Retour aux articles

Comment les applications mobiles thérapeutiques produisent-elles un bénéfice clinique ?

October 25, 2023

Les applications mobiles thérapeutiques, ou DTx, sont en train de révolutionner la prise en charge des patients. Mais comment ces outils parviennent-ils à influencer positivement la santé des patients ? Plongeons dans les mécanismes thérapeutiques à l'œuvre dans ces dispositifs médicaux numériques.

Dans une application thérapeutique, le mécanisme d’action est essentiellement comportemental.

Toutes les pathologies sont potentiellement concernées : dès qu’il y a de la douleur ou de la détresse, il y a de la place pour apprendre aux patients les comportements qui, en plus d’une prise en charge médicale, les aideront à gérer eux-mêmes leur condition. Pour multiplier les chances de diminuer les symptômes et d'améliorer la qualité de vie du patient, les outils numériques se posent en complément, voire dans certains cas en alternative, d’un traitement médicamenteux.

C’est pourquoi les applications mobiles thérapeutiques, ou DTx (pour Digital Therapeutics), se sont surtout développées dans le champs des pathologies chroniques : diabète, endométriose, troubles du sommeil, TCA, acouphènes, dépression, addictions, TMS, migraine, MICI…

Concrètement, de quoi parle-t-on ? Une application mobile est téléchargée par le patient sur son smartphone et lui propose, en fonction de sa pathologie, de ses symptômes et de sa situation, différents modules :

  • Contenu d’éducation thérapeutique, conseils et recommandations
  • Exercices & techniques de gestion des symptômes
  • Carnet de bord ou journal (auto-suivi)

Le tout dans un programme quotidien, destiné à créer une routine. La plupart des applications s’appuient largement sur les thérapies cognitivo-comportementales (TCC).

Dans certains cas, les contenus et exercices proposés s’adaptent à la spécificité du patient : ajustement de l’intensité des exercices physiques, recommandations nutritionnelles. Dans d’autres, un espace de discussion permet de garder un lien avec des professionnels médicaux ou paramédicaux, ou avec d’autres patients atteints de la même pathologie.

Cet article détaille les mécanismes d’action qui permettent aux applications mobiles thérapeutiques de produire chez le patient un bénéfice clinique.

Explorer notre annuaire

📜 Sur l’évaluation clinique des bénéfices patient, voir l’article Les applications mobiles thérapeutiques ne sont pas des apps de santé comme les autres

Au fondement des DTx, l’approche cognitivo-comportementale (TCC)

La TCC est une forme de psychothérapie axée sur la modification des pensées et des comportements négatifs. Dans le monde des applications mobiles thérapeutiques, cette approche est digitalisée pour aider les patients à :

  • Identifier et remettre en question les pensées automatiques négatives. Exemple : "Je ne pourrai jamais supporter cette douleur” chez une patiente souffrant d’endométriose.
  • Comprendre et restructurer les biais cognitifs. Dans l’exemple de la douleur chronique, remplacer la phrase ci-dessus par "Je peux apprendre des stratégies pour gérer cette douleur”.
  • Pratiquer des exercices de relaxation et de pleine conscience : respiration profonde, méditation ou encore visualisation pour aider à détendre le corps.
  • Se confronter à des défis comportementaux, et observer sa propre progression : augmenter graduellement l’intensité d’exercices physiques, ou diminuer chaque jour le nombre de cigarettes ou de verres d’alcool.

Exemple : Une application DTx pour traiter la dépression pourrait offrir des sessions guidées de journalisation pour aider les patients à reconnaître leurs pensées négatives, des modules éducatifs pour déconstruire les biais cognitifs, et des méditations guidées pour la gestion du stress.

Apprendre à gérer soi-même sa douleur par les TCC est aussi efficace que 8 séances avec un thérapeute
Darnall BD, Roy A, Chen AL, et al. Comparison of a Single-Session Pain Management Skills Intervention With a Single-Session Health Education Intervention and 8 Sessions of Cognitive Behavioral Therapy in Adults With Chronic Low Back Pain: A Randomized Clinical Trial.
JAMA Netw Open. 2021;4(8):e2113401.
doi:10.1001/jamanetworkopen.2021.13401

L’éducation thérapeutique du patient, comprendre pour mieux vivre la maladie

Les DTx ne se contentent pas de fournir des outils thérapeutiques ; ils éduquent également les patients sur leur propre pathologie.

Sous forme de courts textes, schémas, vidéos pédagogiques, les applications thérapeutiques fournissent des informations accessibles et applicables au quotidien.

Ces contenus permettent aux patients de mieux comprendre ce qui leur arrive, de reconnaître les symptômes et déclencheurs, et d’adapter leur comportement en fonction de leurs besoins spécifiques. Les patients acquièrent donc des compétences qui améliorent leur autonomie et leur qualité de vie.

Le bénéfice clinique de l’éducation thérapeutique du patient a été mesuré scientifiquement, par exemple dans le cas de l’asthme. L’analyse de 36 essais cliniques randomisés contrôlés a démontré :

  • une réduction des hospitalisations
  • une réduction des visites aux urgences
  • une réduction des consultations médicales non programmées
  • une réduction des jours de travail ou d’école manqués
  • une amélioration de la qualité de vie.

La méta-analyse souligne que la notion d’autogestion (self-management) est essentielle dans l’éducation thérapeutique. Celle-ci comprend en effet :

  • des compétences d’auto-surveillance, comme la capacité à évaluer ses symptômes ou mesurer son DEP (débit expiratoire de pointe)
  • des compétences d’ajustement de leur traitement à l’aide de guidelines écrites.
L’éducation thérapeutique des patients asthmatiques réduit le risque d’hospitalisation et améliore la qualité de vie
Gibson PG, Powell H, Coughlan J, Wilson AJ, Abramson M, Haywood P, Bauman A, Hensley MJ, Walters EH. Self-management education and regular practitioner review for adults with asthma.
Cochrane Database Syst Rev. 2003;(1):CD001117.
doi: 10.1002/14651858.CD001117.
PMID: 12535399.

Les Exercices : faire et refaire (et refaire encore) jusqu’à ce que l’habitude soit là

Les applications mobiles thérapeutiques, ou DTx, ont le potentiel de transformer la manière dont les patients gèrent leur santé au quotidien. Au-delà des approches cognitivo-comportementales et de l'éducation thérapeutique, les DTx jouent un rôle crucial dans la promotion de l'activité physique et des exercices de respiration et de relaxation. Ces pratiques, intégrées à une routine quotidienne ou hebdomadaire, peuvent avoir un impact profond sur la santé et le bien-être des patients.

Selon la pathologie, les applications thérapeutiques peuvent proposer des programmes d’activité physique adaptée à leurs besoins. Conçus avec des kinésithérapeutes spécialisés, leur but est de :

  • encourager les patients à rester actifs
  • renforcer la musculature
  • améliorer la mobilité
  • corriger la posture
  • prévenir les douleurs
  • créer des habitudes de vie saines

Certaines applications proposent même une personnalisation des exercices en fonction des retours du patient. Celui-ci note ses sensations à la fin de chaque séance, et la suite du programme s’y adapte automatiquement : évolution de l’intensité, focus sur telle ou telle zone, etc.

Revue de preuves de l’efficacité d’une activité physique régulière dans la prévention primaire et secondaire de plusieurs maladies chroniques (maladies cardiovasculaires, diabète, cancer, hypertension, obesité, dépression et ostéoporose) et d’un décès prématuré
Warburton, D. E., Nicol, C. W., & Bredin, S. S. (2006). Health benefits of physical activity: the evidence.
Canadian Medical Association Journal, 174(6), 801-809.
DOI: 10.1503/cmaj.051351

Un autre type d’exercices promu par les DTx porte sur la respiration et la relaxation. Les techniques de respiration et de relaxation sont essentielles pour gérer le stress, l'anxiété et améliorer la fonction pulmonaire. Elles sont aussi couramment utilisées pour gérer la douleur et la fatigue, chez les patients souffrant de cancer par exemple.

Les applications thérapeutiques peuvent guider les patients à travers des séances de respiration profonde, de méditation ou de relaxation progressive des muscles. Ces sessions peuvent être adaptées en fonction de la durée, de l'intensité et des besoins spécifiques du patient.

La relaxation musculaire et la visualisation réduisent la douleur des patients atteints de cancer
De Paolis G, Naccarato A, Cibelli F, D'Alete A, Mastroianni C, Surdo L, Casale G, Magnani C. The effectiveness of progressive muscle relaxation and interactive guided imagery as a pain-reducing intervention in advanced cancer patients: A multicentre randomised controlled non-pharmacological trial.
Complement Ther Clin Pract. 2019 Feb; 34:280-287.
doi: 10.1016/j.ctcp.2018.12.014.
Epub 2018 Dec 28. PMID: 30712739.

Suivi personnel, progression et motivation : l'impact de l’auto-suivi et de la journalisation

Dans le parcours de soins d'un patient atteint d'une maladie chronique, la motivation et la perception de sa propre progression sont des éléments clés pour adhérer à un traitement ou à un programme thérapeutique. Les applications mobiles thérapeutiques (DTx) intègrent ces dimensions en proposant des outils d’auto-suivi (self-tracking) et de journalisation, qui ont montré leur efficacité dans la prise en charge des maladies chroniques.

Auto-suivi : se fixer des objectifs et suivre sa progression

L’auto-suivi permet au patient de mesurer, d'enregistrer et d'analyser différentes données relatives à sa santé. Cela peut concerner des paramètres physiologiques, des symptômes, des activités physiques ou encore des habitudes alimentaires. L'objectif est de fournir au patient une vision claire de son état de santé et de ses habitudes.

La fixation d'objectifs et le suivi régulier de ces derniers sont essentiels pour maintenir la motivation du patient. Une méta-analyse a révélé des preuves considérables d'une association entre la fixation d'objectifs et les résultats liés à la santé. En visualisant sa progression, le patient peut constater les bénéfices de ses efforts, renforçant ainsi son engagement dans le programme.

Une meta-analyse sur 20 ans d’études révèle des preuves considérables d'une association entre la fixation d'objectifs et les résultats liés à la santé
Tabaei-Aghdaei Z, McColl-Kennedy JR, Coote LV. Goal Setting and Health-Related Outcomes in Chronic Diseases: A Systematic Review and Meta-Analysis of the Literature From 2000 to 2020.
Med Care Res Rev. 2023 Apr;80(2):145-164.
doi: 10.1177/10775587221113228.
Epub 2022 Jul 29. PMID: 35904147.

La journalisation : un outil pour la réflexion et la prise de conscience

Tenir un journal, ou "journaling", est une pratique qui consiste à consigner régulièrement ses ressentis, symptômes, activités ou toute autre information pertinente. Dans le contexte des DTx, la journalisation offre un espace de réflexion pour le patient, lui permettant de prendre conscience de ses habitudes, de ses progrès et des zones d'amélioration. Le plus souvent, cette fonctionnalité offre une expérience guidée par des questions ou des intitulés (prompted journaling), facilitant l’expression du ressenti et la rationalisation des informations. Ainsi, le patient dispose aussi d'un support pour une communication plus riche et plus précise avec son médecin en consultation.

Différentes études ont révélé que la tenue d'un journal peut améliorer la qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques, en particulier en ce qui concerne la gestion de la douleur et la réduction des symptômes. De plus, le fait de consigner régulièrement ses ressentis peut renforcer la motivation du patient, en lui offrant une vision claire de son évolution.

Une étude pilote montre les bénéfices de tenir un journal chez des adolescents atteints de mucoviscidose
Kow S, Rieger B, Morse K, Keens T, Wu S. The positive impact of journaling on adolescents with cystic fibrosis.
Pediatr Pulmonol. 2023 Sep 29.
doi: 10.1002/ppul.26708.
Epub ahead of print. PMID: 37772647.

L’auto-suivi et la journalisation sont deux outils puissants intégrés dans les DTx pour renforcer la motivation des patients et les aider à mieux gérer leur maladie chronique. En offrant une vision claire de la progression et en fournissant un espace de réflexion, ces outils peuvent considérablement améliorer l'adhésion au traitement et la qualité de vie des patients, ainsi que la communication avec le médecin.

Se connecter

Les DTx, un traitement désincarné et standardisé ?

Une question récurrente sur les applications mobiles thérapeutiques est celle de la personnalisation du traitement, notamment en comparaison d’une intervention humaine directe.

Tout d'abord, il est essentiel de comprendre que les DTx sont conçus pour être hautement adaptatifs. Grâce à l'intelligence artificielle et à l'analyse de données, ces outils peuvent ajuster en temps réel leurs recommandations et interventions en fonction des retours et des données du patient. Par exemple, si un utilisateur signale des niveaux de douleur plus élevés après une certaine activité, l'application peut suggérer des modifications ou des exercices alternatifs.

De plus, la plupart des applications thérapeutiques sont conçues pour fonctionner en complément des soins traditionnels, et non en remplacement. Elles sont prescrites par le médecin et s’inscrivent dans un parcours de soin global. La capacité des DTx à recueillir et analyser des données au quotidien offre une opportunité unique de suivre la progression du patient de manière détaillée. Cela peut aider à identifier des tendances ou des déclencheurs spécifiques plus difficiles à détecter lors de consultations médicales espacées.

Enfin, la personnalisation ne se limite pas à l'adaptation du traitement. Elle englobe également la manière dont le traitement est présenté et reçu. Les DTx offrent souvent des interfaces utilisateur adaptées aux préférences individuelles, qu'il s'agisse de la langue, du design ou du type de contenu (vidéo, texte, audio). Cela peut améliorer l'adhésion au traitement et rendre l'expérience globale plus agréable et pertinente pour le patient.

En conclusion, loin d'être une approche one size fits all, uniforme et standardisée, les applications mobiles thérapeutiques offrent une multitude de possibilités pour personnaliser le traitement. Bien utilisées, elles peuvent fournir des outils précieux pour un suivi adapté et dynamique, tout en améliorant l’expérience thérapeutique du patient, pour une meilleure prise en charge.

Avec AppThera, nous identifions les thérapies numériques avec de la preuve clinique et facilitons leur prescription et délivrance aux patients. Vous avez des questions ou des remarques ? Contactez-nous !

👉🏻 Prescrivez en seulement 3 étapes :
1) Connectez-vous en toute facilité avec votre numéro RPPS  
2) Recherchez par pathologie
3) Prescrivez en 1 clic  

Se connecter

❮ Retour aux articles