Retour aux articles

[Meta-analyse] L’importance de l’activité physique dans le traitement de la dépression

March 29, 2024

Une meta-analyse de 218 études randomisées contrôlées, rassemblant plus de 14K participants, a démontré un bénéfice significatif de l’exercice physique dans le traitement de la dépression. La danse, la marche à pied ou le jogging apparaissent comme les plus efficaces pour traiter la dépression.

Le trouble dépressif majeur constitue l'une des principales causes d'incapacité à l'échelle mondiale, entraînant une diminution de la qualité de vie et exacerbant les comorbidités.

La pharmacothérapie et la psychothérapie offrent souvent des résultats positifs, mais de nombreux patients présentent une résistance aux traitements, ou rencontrent des difficultés d'accès aux soins.

Dans ce contexte, l'exercice physique émerge comme une alternative ou un complément prometteur aux traitements traditionnels. Une meta-analyse a cherché à identifier la dose et la modalité optimale d'exercice pour le traitement du trouble dépressif majeur, en comparaison avec la psychothérapie, les antidépresseurs ou d’autres groupes de contrôle.

Cette revue de littérature couvre :

  • 218 études randomisées contrôlées
  • 495 bras uniques d’étude
  • 14 170 participants souffrant de dépression, de tous les âges et présentant ou non des comorbidités

Les conclusions révèlent que :

  • L’impact des différentes modalités d'exercice, ainsi que de la dose et de l'intensité prescrites est aussi important que les caractéristiques des participants (telles que l'âge, le sexe et le niveau de dépression initial)
  • La marche, la course à pied, le yoga, l'entraînement en force et le tai-chi sont efficaces pour réduire les symptômes de la dépression.
  • Les effets thérapeutiques apparaissent proportionnels à l'intensité de l'exercice prescrit et sont plus marqués pour les interventions en groupe et celles avec des prescriptions claires.
  • Certaines formes d'exercice avaient des effets plus forts que les seuls ISRS (Inhibiteurs Sélectifs de la Recapture de la Sérotonine) : danse, marche ou jogging, yoga.

Les résultats de l’analyse mettent en avant l’importance de l’auto-gestion du patient permise et développée par la pratique d’une activité physique. Plus le patient est autonome dans sa pratique, plus les effets sont bénéfiques sur son syndrome dépressif.

Ainsi, les thérapies numériques qui comprennent:

  • un programme d’activité physique personnalisé
  • des rappels pour effectuer les exercices prescrits
  • des tutoriels vidéo
  • la définition d’objectifs, l’auto-suivi et des encouragements

ont un potentiel avéré pour produire un bénéfice sur les patients souffrant de dépression, quel que soit leur âge ou leurs comorbidités.

Noetel M, Sanders T, Gallardo-Gómez D, Taylor P, del Pozo Cruz B, van den Hoek D et al.
Effect of exercise for depression: systematic review and network meta-analysis of randomised controlled trials
BMJ 2024; 384 :e075847 doi:10.1136/bmj-2023-075847

Avec AppThera, nous identifions les thérapies numériques avec de la preuve clinique et facilitons leur prescription et délivrance aux patients. Vous avez des questions ou des remarques ? Contactez-nous !

👉🏻 Prescrivez en seulement 3 étapes :
1) Connectez-vous en toute facilité avec votre numéro RPPS  
2) Recherchez par pathologie
3) Prescrivez en 1 clic  

Se connecter

❮ Retour aux articles